Projet solo du chanteur de Calc et plus récemment Mars Red Sky, la musique de JULIEN PRAS se caractérise par son élégance, son onirisme presque magique. Sa pop s’affranchit aisément du raccourci qui le présentait comme le cousin d’Elliott Smith, son écriture s’y avère plus riche en arrangements soyeux et son monde musical moins plombé et beaucoup plus aérien.

L’onirisme doux-amer qui se dégage de la musique de Julien Pras trouve son inspiration dans une littérature anglophone constellée de songe et de fantaisie. Tandis que ses accords décrivent une nécessaire évasion, sa voix aérienne se réfugie dans un cocon de spleen. Son nouvel album Wintershed (sorti le 27 octobre sur Yotanka) est né en hiver, alors que le chauffage ne fonctionne plus et que le froid oblige le guitariste à faire de nombreuses pauses pour se réchauffer les doigts. Avec Leonard Brémond, Julien Pras construit un ensemble organique, naturel et pur. Certains songwriters regardent dans le rétroviseur. Julien Pras regarde dans un miroir baroque à peine fêlé.
www.facebook.com/julienprasfanpage/

Samedi 2 décembre au Kraspek Myzik – Lyon | + d’infos