Mediatone est un acteur de réseaux et de l’éducation populaire.

L’association et son équipe bénéficient d’une expertise et d’un accueil offrant une place à chacun.
Elle sait développer des actions spécifiques en direction de divers publics et sait de plus travailler avec des partenaires de terrain.
Sa force réside dans le fait de sa diversité d’acteurs et de son réseau étayé.

Notre association est bien un acteur culturel qui est attentif aux problématiques sociales ; elle laisse la possibilité à tous de prendre une place et de s’investir dans la cité.

Nos actions de médiation

  • Notre action en collaboration spécifique se déroule sur deux jours consécutifs à la Maison d’arrêt de CORBAS avec un jour consacré à un concert pour 50 détenus, et le lendemain à un atelier spécifique avec 10 détenus ayant assistés au concert. Ces ateliers d’une journée s’organisent généralement en deux temps.

    D’une part, un temps de rencontre avec les artistes et un professionnel de Mediatone pour des discussions autour du métier de musicien, le parcours d’un artiste, et la présentation des métiers de la musique.

    D’autre part, un temps est réservé à un atelier de sensibilisation à un instrument (violon, percussions, guitare, etc.)

    Trois concerts sont organisés chaque année avec des thèmes musicaux différents (Rock, Funk, Chanson, Reggae).

    Suite à ces concerts, des propositions de stages et de TIG au sein de Mediatone sont proposées aux personnes rencontrées, en fonction de leur situation.

    Par ces actions nous offrons une échappatoire spirituelle aux détenus ainsi que des pistes de réinsertion.

    Vidéo de La Mine De Rien derrière les barreaux.

    Mediatone intervient de cette manière à la Maison d’arrêt de CORBAS, au Centre de Semi-liberté de Lyon 7 et à l’Établissement Pénitentiaire pour Mineur de Meyzieu. Ce qui représente une dizaine de concerts par an et environ 50 demi-journées d’atelier avec les détenus.

  • Mediatone multiplie les partenariats avec des établissements scolaires de toutes les zones, plus particulièrement avec les lycées afin de communiquer sur la possibilité de bénéficier des avantages de la carte M’ra sur nos concerts. Notre démarche est également de proposer aux lycées des interventions pour ouvrir une fenêtre aux élèves sur le monde associatif, l’implication culturelle et les différents métiers existants autour des Musiques Actuelles.

    Notre association a réalisé en 2016 environ 16 interventions en lycée dont 6 avec des concerts afin d’accompagner nos interventions de la parole d’artistes et de cette manière de les rendre plus vivantes.

    Depuis Septembre 2016, notre association travaille par exemple avec un ITEP (Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) et un artiste, Sonith, afin de proposer à des jeunes âgés de 8 à 15 ans la pratique d’un instrument de musique ou l’écriture de texte.

    Nous intervenons de façon hebdomadaire dans cette école par le biais de divers ateliers (mix, MAO, écriture, enregistrement). Le but est que chaque jeune puisse écrire une chanson afin d’aboutir à la publication d’un CD voir même à leur représentation sur l’un de nos concerts.

    Depuis mars 2016, notre association travaille aussi avec des éducateurs de prévention de la sauvegarde de l’enfance de Lyon 8ème (États-Unis et Moulin à vent). Après diverses étapes de rencontre, les jeunes s’investissent aujourd’hui dans la vie associative et participent à nos événements : environ 6 jeunes sur les événements et 20 jeunes d’accueillis sur nos concerts.

    En outre, nous avons pour projet de mettre en place avec eux des ateliers de beat box d’ici 2017, directement dans leur quartier.

     

Une structure d'insertion sociale

  • Ce salon est une vitrine de notre secteur des musiques actuelles et une ressource pour les personnes qui s’intéressent à nos métiers.

    Durant ces journées, le public peut participer à des speed meetings, des tables rondes, des conférences animées par une diversité de professionnels.

    C’est aussi l’occasion de rencontrer des organismes de formation, des métiers, et des structures qui œuvrent pour les musiques actuelles notamment lors de la tenue de notre salon.

    + d’infos 

  • Ces temps sont ouverts à tous les publics et nous le proposons aussi à des partenaires de l’insertion sociale ou professionnelle afin qu’ils y convient leur groupe constitué.

    Ces visites et rencontres se déroulent généralement lorsque notre équipe est en poste, ce qui nous permet de faire découvrir au public présent l’envers du décor et la multitude des professions mais aussi et surtout la pluralité des parcours des professionnels en exercice.

    C’est l’occasion aussi de présenter les différentes équipes techniques qui travaillent sur un événement.

    Ils nous arrivent aussi de proposer des cycles de rencontres sur plusieurs lieux et plusieurs dates, ce qui permet au public de découvrir d’une part plusieurs esthétiques musicales et donc des personnes différentes, et d’autre part de comparer le travail différent d’un événement à un autre.

    En amont de ces visites, notre équipe se déplace aussi dans les structures partenaires afin d’instaurer un premier contact de confiance et de sondage afin de déterminer les envies, les besoins et les motivations des intéressés.

    Cette phase de travail est aussi la base de tout travail de médiation.

     

  • La dynamique générée par notre association nous amène à accueillir de plus en plus de stagiaires dans le cadre de leurs études.

    Nous jouons donc un rôle de formation (qui demande beaucoup de temps et de disponibilité) pour un grand nombre de personnes, que ce soit dans un cadre officiel (stagiaires, CAE., PMSMP, salon Disk’Over) ou moins formel (bénévoles).

    De nombreux bénévoles et anciens stagiaires ont ainsi pu intégrer des emplois dans d’autres structures culturelles (festivals, salles de spectacle, prestataires techniques, tourneurs, labels…), au sein d’entreprises du secteur (PLF, Fa musique, …) , ou encore au sein de notre association (CDI, contrats aidés, intermittents, pérennisation de certains emplois).

    Notre association et ses professionnels sont sollicités pour dispenser des formations (Universités, EAC, etc.) et représentent par ailleurs un acteur essentiel des formations dispensées par l’école Hors Normes, OFF PROD. (www.offprod.org).

    OFF PROD a pour objet la création et le développement d’enseignements adaptés et alternatifs. Basée à Vienne,  l’école dispense des enseignements théoriques sur Lyon au théâtre du Gai Savoir, et des ateliers pratiques sur les concerts de MEDIATONE.

     

  • Sensible au travail avec les publics spécifiques, Mediatone s’inscrit dans un parcours de réinsertion sociale à travers son partenariat avec Culture pour tous. L’association met à disposition un quota d’invitations pour chacun de ses concerts au relais de Culture du Cœur (centres sociaux, hôpitaux de jour etc.). Invités à confirmer leur venue, les personnes s’inscrivent ainsi dans une démarche active d’accès à la culture.

    Ce quota de places peut être aussi mis à disposition des publics auprès desquels l’association intervient par le travail en partenariat (des structures telles que ALIS, IFRA, Culture’ailes, etc.).

    Mediatone bénéficie de l’agrément permettant l’accueil et l’encadrement de personnes en TIG (Travail d’Intérêt Général). Ces personnes participent à la promotion des concerts, festivals et également à l’organisation de Diskover afin d’acquérir des compétences dans la construction et la mise en place d’un événement, la logistique, la mise en place de partenariats, etc.

    En 2016, 30 personnes ont effectué un TIG jusqu’à son terme au sein de l’association pour 1800 heures au total, soit 1 équivalent temps plein.