« Se perdre pour mieux se trouver. Telle serait la devise de ce Malina , pondu par nos chers LEPROUS dont est extrait ce morceau. Le groupe norvégien, qui monte en puissance depuis quelques années, a eu un seul mot d’ordre : surprendre. Ce qui a de quoi déstabiliser après le dernier bébé en date du groupe, The Congregation, très axé metal progressif.

Leprous part avec Melina dans plusieurs directions, se jouent des différentes ambiances, que ce soit jazzy pour le bien nommé Belleville, le plus progressif avec Mirage, plus pop-rock avec le premier single From The Flame, au slow de Malina. Avec pour seul réel dénominateur commun la voix reconnaissable entre mille de Einar Solberg. On est loin de The Congregation, dernier opus en date du groupe, qui versait beaucoup plus dans le metal.

Le groupe envoie valser toutes les étiquettes (les critiques vont avoir du mal à mettre un nom sur leur musique) : on ressent de la spontanéité, un petit goût pour l’inattendu sans qu’il ne perde son identité au passage. On plonge, la tête la première, dans leur petit monde, dans leur petite bulle. […] »
La suite de la chronique sur Metal-actus

Mardi 14 novembre au CCO – Villeurbanne | + d’infos